Les clés du roman

Les clés spirituelles du roman

Démystifier la sorcière, cette femme qui n’est autre que divine et sacrée

La guérisseuse, la chamane, la sorcière murmure à nos oreilles que les miracles prennent leur source dans l’amour

Je regarde le ciel

Quelque chose a changé

Je le vois

C’est là

Ça imprègne tout

 L’eau claire de la rosée

Le souffle du vent

Je le ressens dans mon ventre

Ma mère la terre tu t’éveilles

De nouveau tu vibres sous mes pieds

Le monde change, l'espoir renaît pour sublimer notre nature profonde de femmes divines et sacrées...Enfin...

Le réveil des femmes sorcières, des femmes guérisseuses et chamanes est là. Il envahit dignement ma divinité de femme. L’amour que je ressens en moi et pour toutes les femmes qui honorent la vie, est trésor qui sauvera le monde.

Par le passé, on nous a brulé sur le bucher, on nous a diabolisé, on a menti sur notre identité. Depuis toujours la guérisseuse a la capacité de s’unir à l’amour universel.

La vérité a éclos

Nous sommes la vie, nous aimons la vie et nous la protégeons par nos dons

Depuis toujours et encore plus aujourd’hui notre lumière embrase le cœur de l’humanité

Le feu sacré invoque la pure effervescence de notre essence divine.

Annonçons au monde notre beauté, notre bonté, démystifions la sorcière pour que chacun voit enfin en nous le sacré, ce qui nous connecte à plus grand que nous dans la joie et la douceur.

Le monde actuel a besoin de toutes les couleurs de femmes.

Levez-vous, sortez de l’ombre et montrez votre éclat de grâce. Vous êtes celles qui illuminent, celle qui donnent et qui portent la vie.

Retrouver sa magie commence par une profonde reconnexion à la nature, un profond lâcher prise.

La magie en nous, c’est nous !

Autorise-toi à te reconnecter charnellement à ta présence "je suis" AU GRAND TOUT, A LA SOURCE DIVINE, A LA JOIE ET A LA GRATITUDE ! 

 

La magie celle qui émane des femmes sorcières, des femmes chamanes, nous invite à poser nos premières intentions comme pénétrer dans un paysage, sentir le vent te porter vers tes rêves, voir les rayons du soleil comme de l’or qui coule sur ta peau, sentir la douce croûte terrestre sous tes pieds lorsque tu fais corps avec elle, voyager avec l’eau de la rivière, regarder l’immensité du ciel comme une possibilité illimité d’attraper le bonheur et de ne jamais le lâcher.

Te relier à la nature, à ta propre nature est un trésor que tu peux t’offrir et qui peut guérir le cœur de l’humanité, voilà ce que tu es au plus profond de toi-même. Tu es une sourcière, une femme sauvage qui ose participer à la naissance d’un nouveau monde.

 

L’hymne à la magie de la femme s’éveille tel un flambeau qui se propage. 

On a limité depuis longtemps notre pouvoir, mais on a toute la possibilité à tout moment d’accepter d’ouvrir notre cœur en grand pour le retrouver.

 

Tu fais partie de celles qui célèbrent la féminité, la sororité, l’intuition et les forces de la nature.

 

Il est essentiel de te reconnecter à la magie de notre Mère Nature. Il s’agit d’un acte essentiel, comme une prière à l’Univers.

 

Toi qui savoures la vie, nous sommes des déesses qui expriment toute la quintessence de la femme merveilleuse qui s’éveille en chacune de nous.

 

Je suis tellement heureuse pour toi et de cette décision que tu prendras peut-être aujourd’hui de te rapprocher de la nature, de ta propre nature car au fond nous sommes tous guérisseurs ou guérisseuses en devenant conscient ou consciente du monde qui nous entoure et de notre appartenance à un monde nourricier, un monde sacré.

 

Je crois vraiment en un monde meilleur, un monde où chacun pourrait se connecter à sa présence divine et à la magie de la vie. Les mots sont d’une puissance infinie lorsqu’ils touchent l’âme et le cœur. Nous sommes tous de magnifiques étincelles qui dansent au cœur même de la vie.

 

Paix et amour sur notre si belle Terre. 

Une lumière plus une lumière donnent naissance à une grande chaîne d’amour.